LA VIE AMOUREUSE : QUESTIONS D’ADO !


Comment savoir qu'on n'aime plus une personne ? 

En général, nous sommes attirés par une personne sans savoir exactement  pourquoi. Bien sûr, il y a l’attirance physique, mais beaucoup d’éléments inconscients entrent en jeu dans l’intérêt que l’on porte à l’autre. Cet intérêt grandit, on va vers l’autre, on l’idéalise souvent (sans le savoir) et on apprend à le connaître, ce qui renforce encore notre attirance. 

Puis l’autre nous manque, nous obsède, et c’est le sentiment amoureux qui naît. Aimer l’autre devrait être l’aimer pour ce qu’il est, et non pas pour réparer des manques affectifs ou répondre à des idéaux. Ce n’est pas toujours évident de faire la différence et parfois on se trompe de personne, on est déçu(e) par la suite, car l’autre ne correspond pas à nos attentes.

Savoir qu’on n’aime plus une personne est donc souvent difficile, car l’attirance pour cet autre est complexe dès le départ. La communication et l’expression de soi sont importantes, afin d’ajuster la relation et de bien se comprendre. Il faut donc savoir s’écouter et faire la différence entre les sentiments et ce qui ne va pas dans la relation (par ex les disputes).

En général, on peut dire qu’on n’aime plus une personne lorsque nous ne sommes pas bien en sa présence, qu’elle nous fait ressentir des émotions négatives, qu’on ne se sent pas accepté(e), qu’on ne peut pas être nous-mêmes avec lui (elle). On se distancie, on ne se sent pas bien dans la relation et on a moins envie d’être avec lui (elle). 

C'est quoi la libido ? 

La libido, c’est le désir, l’appétit sexuel ainsi que les pensées sexuelles, l’intérêt pour la sexualité. Quand on a de la libido, on se sent « vivante » sexuellement, la sexualité existe pour nous dans notre quotidien. Biologiquement, les hormones entrent en jeu, mais les femmes sont en général moins « pulsionnelles » que les hommes.

La libido est à la fois personnelle, c’est-à-dire qu’elle dépend d’une personne à l’autre (tout le monde n’a pas le même intérêt pour la sexualité), puis se vit dans une relation à deux, avec l’intérêt de faire l’amour avec l’autre. Elle dépend personnellement de notre construction émotionnelle, fantasmatique, qui s’est opérée depuis l’enfance. Puis elle va dépendre des circonstances, de nos expériences et de la relation. Les femmes sont souvent sensibles à leur environnement, c’est-à-dire qu’elles peuvent plus facilement que les hommes être vulnérables au stress, à la fatigue, aux conflits dans la relation, ce qui va avoir un impact sur leur libido. D’autres éléments peuvent jouer aussi, comme une mauvaise image corporelle, un jugement sur ce qui se fait ou non dans la sexualité, des tabous, par exemple.

En conclusion, pour avoir une bonne libido, il faut se sentir libre, être bien dans sa peau et être dans de bonnes conditions pour pouvoir l’exprimer et la conserver.

Peut-on aimer quelqu'un pour la vie ? 

Oui ! Mais pour cela, il va falloir plusieurs éléments pour faire perdurer la relation et la faire évoluer de façon positive. Le sentiment amoureux du début de la relation évolue vers un amour plus profond (quand tout va bien) et la relation va évoluer. Pour que l’amour dure, il faut que l’on sente qu’on est toujours important(e) pour l’autre, tous les jours, et ne pas perdre les attentions, la complicité, les contacts physiques.

L’amour ne suffit donc pas ! Accepter l’autre comme il est, être bienveillant(e), empathique (se mettre à la place de l’autre pour mieux le(la) comprendre), dialoguer, exprimer ses attentes, écouter, ainsi que donner des attentions au quotidien (lui montrer par des actions et des mots qu’on l’aime) vont permettre de faire durer une relation et de « nourrir » l’amour du départ. 

Une relation qui perdure dans le temps, ce sont des ajustements l’un à l’autre, car nous n’évoluons pas ensemble en même temps ni de la même façon. Il faut donc être vigilant de toujours donner une place à l’autre, une place au couple, malgré le travail, les activités personnelles, les amis, les soucis, l’arrivée éventuelle des enfants…

Comment savoir si on est compatibles ? 

Ecoutez-vous ! On peut être très différents et se compléter, l’important c’est de voir dans la même direction, d’avoir des points communs et de savoir enrichir la relation à travers ce que chacun peut apporter à l’autre. Et pour savoir tout ça, il faut dialoguer, échanger des points de vue… Si on est bien avec l’autre, si on se sent bien avec lui (elle), si on peut avoir des projets communs, on est compatibles. Si tout nous sépare, si on n’arrive pas à s’entendre, s’il n’y pas de complicité, passez à autre chose…

Pourquoi je ne tombe que sur des histoires impossibles ? Que faire pour m'en sortir ?

Lorsqu’il y a une répétition négative dans nos histoires amoureuses, il faut se poser la question du choix de partenaire. Notre histoire personnelle affective et émotionnelle joue un grand rôle dans ce choix, lorsque des aspects de notre vie n’ont pas été traités. 

Que recherchez-vous chez l’autre ? Qu’attendez-vous d’une relation amoureuse ? Parfois, on choisit un partenaire sur de mauvaises bases, car nous sommes carencé(e)s au niveau affectif ou que l’on répète des situations où nous n’avons pas eu le contrôle en essayant de les régler aujourd’hui dans cette relation. Il faut donc bien savoir ce que l’on recherche dans une relation amoureuse et mettre notre « scanner » émotionnel en route pour savoir si cette relation est bonne pour nous. Se connaître, savoir ce qui est bon pour nous dans une relation, reconnaître nos attentes, savoir ce que nous ne voulons plus selon nos expériences passées contribuent à la mise en place de ce « scanner ».

Vouloir une relation attentionnée par exemple, alors que votre partenaire ne vous montre aucune attention, c’est se saboter. C’est se mettre dans une situation de lutte qui ne vous rendra pas heureuse et qui se soldera par un échec. On ne « tombe » pas par hasard sur de mauvais garçons à répétition, on cherche parfois le défi que ce garçon, même s’il ne correspond pas à nos attentes profondes, craque pour nous au final, alors qu’on aurait dû fuir dès qu’on a remarqué qu’il n’était pas pour nous. Il faut donc se remettre en question lorsqu’il y a des répétitions négatives dans notre vie amoureuse et se demander pour quelles raisons on se met en échec. Parfois il faut consulter pour en trouver les raisons et arrêter le cercle vicieux. Mais ne vous dites pas que vous êtes damnée ou que vous n’avez pas de chance, votre « scanner » a peut-être été en panne…