Ma formation


Je travaille actuellement à Marseille et je suis membre de plusieurs associations professionnelles : l’AIUS (Association Interdisciplinaire post universitaire de Sexologie), le SNSC (Syndicat National des Sexologues Cliniciens), l’ IIS (Institut Internationnal de Sexoanalyse).

Ma formation m’a permis d’être spécialisée dans les troubles dépressifs, bipolaires et anxieux.

Je suis spécialisée en thérapies brèves, Thérapies cognitives et comportementales, Thérapie Intégrative centrée sur les schémas, Thérapie systémique de couple, Thérapies positives.

La sexologie est encore trop souvent méconnue en France et il faut savoir que les sexologues cliniciens formés au Québec ont une vision globale de l’individu et que la problématique sexuelle s’inscrit comme symptôme de conflits psychologiques sous-jacents : en effet, l’individu n’est pas réduit à la fonctionnalité de sa sexualité, à la génitalité, mais bien considéré dans ses diverses dimensions (biologique, psychologique, sociale). Ainsi, nous faisons à la fois de l’éducation à la sexualité et nous traitons un vaste éventail de problématiques sexuelles et relationnelles.

Pour devenir sexologue clinicienne, j’ai suivi ma formation à l’Université du Québec à Montréal dans le programme de sexologie clinique (bac+6). Le terme « clinicienne » signifie : « qui est qualifiée pour effectuer des évaluations et des psychothérapies ». J’utilise le terme psychosexologue clinicienne en France pour une meilleure compréhension de mon métier qui pourrait être l’équivalent d’un psychologue clinicien spécialisé en sexologie.

Les sexologues cliniciens tiennent compte de toutes les dimensions de la personne dans le traitement de la difficulté sexuelle. En tant que sexologue clinicienne québecoise, je suis formée dans différentes approches thérapeutiques éprouvées, bénéficiant d’études scientifiques.

Le Québec, province francophone du Canada, est pionnier en ce qui a trait à la formation universitaire en sexologie et en thérapies sexologiques La formation représente 5 à 6 années d’études universitaires, plus de 1400 heures de cours, en adjonction des stages et des supervisions cliniques (en plus de bénévolat dans des organismes sociaux dans le cadre des études) comptabilisant pour ma part 2000 heures. Le programme de sexologie clinique canadien est unique et le seul au monde à dispenser un diplôme de sexologue clinicien, appelé « Maîtrise en sexologie clinique » (bac + 6).

Devenir sexologue clinicien au Québec s’obtient grâce à deux diplômes universitaires, le « baccalauréat en sexologie » (3 années d’université après la sortie du lycée, équilvalent d’une licence) et la « maitrise en sexologie clinique » en 2ans et demi (équivalent à un Master 2), après une sélection rigoureuse (15 étudiants acceptés par année) qui visent à :
– former des futurs sexologues éducateurs capables d’acquérir des connaissances théoriques/cognitives de base (psychologiques, biologiques, socioculturelles) nécessaires à l’analyse des problématiques sexuelles
– d’analyser et de synthétiser des problématiques sexologiques, d’élaborer des projets d’intervention sexologique en concertation avec divers intervenants
– d’informer et de communiquer ses savoirs sexologiques de façon professionnelle en conformité avec les codes d’éthique et déontologiques
– d’évaluer et de réajuster ses projets d’intervention sexologique, d’appliquer différents modes d’intervention dans les domaines de l’éducation, de la prévention et de la relation d’aide
– de maîtriser au moins 2 approches thérapeutiques, avec à la fois des cours théoriques et une pratique professionnelle très supervisée par des sexologues cliniciens seniors, un stage de 8 mois sur le terrain
d’être ouverts à d’autres disciplines, d’autres cultures et d’autres horizons dans un esprit interdisciplinaire et de polyvalence, de maîtriser plusieurs approches thérapeutiques
– à former un professionnel capable d’aider les gens à résoudre les difficultés liées à l’expression de leur sexualité.

Le programme de formation complète de sexologue clinicien (1er et 2e cycle) de l’UQAM, concentration clinique, peut être consulté sur le site de l’Université du Québec à Montréal. Le programme de formation en sexologie peut être consulté sur le site de l’Université du Québec à Montréal, sur uqam.ca.

Pour connaître le code de déontologie des sexologues cliniciens formés au Québec, vous pouvez consulter l’OPSQ (Ordre Professionnel des Sexologues du Québec), en cliquant ici  

Pour en savoir plus sur mon expérience professionnelle, cliquez ici

Pour en savoir plus sur la formation de sexologue en France, cliquez ici